Sommaire

Le lambris, constitué d'un ensemble de lames fixées entre elles, peut avoir plusieurs fonctions :

  • lambris isolant : contribue à l'isolation phonique ou thermique,
  • lambris décoratif,
  • lambris fonctionnel : une cloison en lambris permet par exemple de séparer deux pièces.

 

Cloison lambris en bois : pour séparer deux pièces

Monter une cloison en lambris de bois constitue une solution simple et saine pour séparer deux pièces.

Lorsque le lambris joue le rôle de cloison, il faut viser des caractéristiques fonctionnelles :

  • une solidité minimale par sa structure : épaisseur, type de bois,
  • de bonne qualité isolante pour que chacune des pièces conserve sa fonction spécifique sans perturber la fonction de l'autre.

Cloison lambris : un double assemblage nécessaire

Pour pouvoir tenir correctement son rôle de cloison, celle-ci doit être constituée de :

  • deux surfaces apparentes en périphérie et réalisées en lambris,
  • une ossature lui conférant toute sa rigidité et permettant la fixation des lames,
  • un logement entre les deux surfaces qui permet d'abriter l'isolant.

L'isolant, d'une épaisseur adaptée à l'espace laissé libre doit posséder des propriétés thermiques et phoniques. Il peut être :

  • d'origine minérale, de verre ou de roche : bonnes propriétés thermiques, mais de fabrication polluante,
  • d'origine naturelle, chanvre, coton, liège : plus cher, mais biodégradable et recyclable,

Dresser une cloison en lambris : les étapes du chantier

Comme le montre ce tableau, plusieurs étapes sont nécessaires pour la construction d'une cloison en lambris :

Cloison lambris : étapes de pose
1 Étude des lieux Étudier la prise au sol, l'épaisseur souhaitée de la cloison et son emplacement précis.
2 Monter l'ossature
  • Ossature constituée de montants verticaux et horizontaux en bois formant un cadre :
    • fixés avec des vis à la structure porteuse (poutre ou bâti),
    • renforcés aux angles par des équerres.
  • Vérifier sa verticalité et son horizontalité à l'aide d'un niveau.
3 Fixer les tasseaux de chaque côté du cadre (sur les deux faces).
  • Lambris avec sens de pose horizontal : tasseaux verticaux vissés tous les 40 et 60 cm et renforcés par des équerres,
  • Lambris verticaux : tasseaux horizontaux écartés de 40 à 60 cm.
  • Le premier et le dernier tasseau doivent être posés à environ 5 cm du sol et du plafond.
  • L'épaisseur des tasseaux et des montants détermine l'espace laissé libre et qui va être consacré à l'isolant.
4 Intercaler l'isolant
  • Isolant lacé au milieu, dans le logement compris entre les deux faces de lambris.
5 Prévoir les emplacements Avant de clouer les lambris :
  • repérer l'emplacement des prises ou des interrupteurs,
  • préparer les alimentations en conséquence, avec longueur et nombre de câbles adéquats.
6 Fixer les lames Pose des lambris à l'aide de clous ou d'agrafes, sur le même principe que le parquet :
  • découpe des lames avec une scie,
  • la première lame ne doit pas reposer sur le sol.
7 Finitions
  • Pose d'une plinthe au sol fixée elle aussi sur les tasseaux.
  • Pose de baguettes d'angle clouées ou collées pour entourer.
Lire l'article Ooreka
Lambris

Lambris : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Choix du lambris

Sommaire

Pourquoi choisir du lambris ?

Lambrisser Le lambris, un matériau protecteur Lambris décoratif Lambris isolant
Voir 1 article de plus

Choisir le lambris selon le support

Lambris pour pièce humide Lambris mural Lambris plafond

Choisir le matériau de son lambris : bois ou PVC ?

Lambris bois Lambris revêtu Lambris bois brut Lambris PVC Lambris : les essences de bois

Choisir les dimensions de son lambris

Taille de lambris

Ces pros peuvent vous aider