Sommaire

Le lambris est un revêtement pouvant être utilisé à différentes fins pour la maison :

Lambris au plafond : aménager une pièce

Le lambris occupe de nos jours une place de choix dans l'aménagement intérieur.

On l'utilise des murs au plafond en optant pour un style chic, rustique ou résolument contemporain selon le type de finition.

Il existe une multitude de possibilités en termes d'aménagement :

  • dimensions très variées : longueur, largeur et épaisseur,
  • matériaux : lambris de bois, lambris de PVC ou lambris revêtus,
  • finitions : peint, ciré, vernis, lasuré, etc.

Les teintes sont à choisir selon le style de la pièce à aménager :

  • pièces à vivre : teintes claires et douces pour retenir la lumière,
  • pièces réduites où l'impression d'intimité doit l'emporter : teintes plus sombres et osées dans des décors plus réduits.

 

Deux types de pose du lambris au plafond

Il existe deux techniques principales pour la pose du lambris au plafond :

  • sur ossature en bois vissée ou chevillée au plafond suivant la nature du support avec éventuellement la pose d'un isolant entre le support et les lames, si le plafond est sous les combles,
  • plafond suspendu : lorsque la hauteur de la pièce est à réduire, l'ossature est accrochée à des suspensions métalliques.

Lambris plafond : pose sur ossature simple

L'ossature est constituée de tasseaux de bois qui serviront de support aux lames de lambris. Elle doit être stable et solide :

  • le sens de pose doit être défini au préalable : l'ossature est posée perpendiculairement aux futures lames de lambris,
  • l'ossature doit être parfaitement horizontale ou verticale (selon les cas) : à vérifier à l'aide d'un niveau avant de la fixer au plafond,
  • les tasseaux sont placés tous les 60 cm environ,
  • un espace suffisant (5 cm) doit être aménagé entre le plafond et le lambris.

L'ossature peut être constituée de profils métalliques, à retenir uniquement pour la pose de lambris en PVC : toute une gamme d'accessoires est disponible auprès des fabricants de lambris pour ce type de montage.

Le lambris pour plafond... suspendu

La même technique de montage peut être utilisée dans le but de réduire la hauteur d'un plafond.

La seule différence consiste à accrocher l'ossature en bois à des suspensions d'une hauteur adaptée :

  • souvent métalliques, elles sont chevillées solidement au plafond,
  • parfois réglables, elles permettent d'ajuster l'horizontalité du faux-plafond,

Le vide libéré peut accueillir câbles électriques, systèmes d'éclairage, etc.

Voir le projet Ooreka

Intégrer l'isolant derrière le lambris du plafond

Le plafond, s'il est situé sous les toits, devra être isolé. Il faut que cet isolant soit performant et possède une épaisseur adaptée aux propriétés thermiques ou phoniques attendues.

Isolation lambris plafond : deux types de configuration

On peut choisir entre deux configurations possibles pour libérer un espace suffisant sous les lambris isolants :

  • lames montées sur une ossature double qui retiendra ainsi l'isolant ou constituée de tasseaux d'épaisseur conséquente,
  • lames montées sur une ossature rehaussée par des suspensions s'apparentant au montage d'un faux-plafond.

Dans tous les cas, un passage d'air suffisant entre l'isolant et les lames doit être aménagé :

  • compter environ 5 cm,
  • évite l'installation d' humidité.

Pour éviter les problèmes de condensation, on conseille de poser un pare-vapeur du côté intérieur en couvrant la totalité de la sous-toiture afin d'éviter les ponts thermiques.

Lambris plafond : qualités essentielles de l'isolation

Les matériaux isolants doivent avoir de bonnes qualités thermiques et phoniques.

Il existe deux types de matériaux isolants :

  • d'origine minérale (verre ou roche),
  • d'origine naturelle (chanvre, coton, plumes de canard, liège) : plus chères, mais biodégradables et recyclables.

Ces isolants sont disponibles :

  • en rouleau (jusqu'à 90 mm d'épaisseur),
  • en panneau rigide ou semi-rigide (moins épais),
  • ou en vrac (impose l'installation d'une double ossature).

Conseils pour fixer les lames de lambris au plafond

Voici un tableau récapitulatif des étapes importantes du chantier de pose du lambris de plafond :

Lambris plafond : étapes de pose
1 La pose de la 1e lame se fait dans un angle : elle est déterminante puisqu'elle conditionne la pose de la suivante.
2 La longueur des lames doit rester inférieure à la longueur du plafond (environ 1,5 cm de moins).
3 La fixation des lames se fait au choix :
  • avec des clips de fixation : engagez la languette du clip dans la rainure de la lame puis fixez le clip, par une agrafe ou un clou, sur le tasseau en dessous de votre lame,
  • avec des petits clous : fixez les clous dans la languette ou la rainure de la lame,
  • avec des agrafes : choisissez-les de longueur adaptée à l'épaisseur de la languette de la lame.
4 La chute de la dernière lame est utilisée pour débuter la rangée suivante.
5 Poursuivez jusqu'à recouvrir la surface entière du plafond.
6 Des baguettes d'angle ou des quarts de rond sont posés en périphérie du plafond, pour former les finitions.
7 Aux angles, réalisez une coupe à angle de 45° pour que le raccord de coupe ne soit pas visible.
Lire l'article Ooreka
Lambris

Lambris : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Choix du lambris

Sommaire

Pourquoi choisir du lambris ?

Lambrisser Le lambris, un matériau protecteur Lambris décoratif Lambris isolant
Voir 1 article de plus

Choisir le lambris selon le support

Lambris plafond Lambris pour pièce humide Lambris mural

Choisir le matériau de son lambris : bois ou PVC ?

Lambris : les essences de bois Lambris bois brut Lambris bois Lambris PVC Lambris revêtu

Choisir les dimensions de son lambris

Taille de lambris

Ces pros peuvent vous aider